Inondations au Pakistan

33 millions de personnes affectées par une «mousson cataclysmique»

Destinations : Pakistan

APPEL D’URGENCE

Depuis juillet, le Pakistan fait face à des conditions météorologiques atroces en raison des fortes pluies de mousson.

La situation s’est maintenant détériorée et les inondations sont les pires que le pays ait connues depuis plus d’une décennie, tuant maintenant plus d’un millier de personnes et en déplaçant des millions. Le Pakistan fait face à une catastrophe humanitaire d’une ampleur sans précédent.

Depuis juillet, nous lançons notre appel d’urgence – “URGENCE PAKISTAN” et nos équipes sont sur le terrain pour aider les familles et les individus.

HRF FRANCE demande votre aide pour poursuivre nos efforts. Nous avons un besoin urgent de fonds pour aider à fournir de la nourriture, un abri et d’autres éléments essentiels.

Faites un don dés maintenant pour aider à sauver des vies.

 

UNE SITUATION DE CRISE

 

 Selon le service météorologique, le Pakistan a reçu deux fois plus de précipitations qu’habituellement, un phénomène inquiétant et très anormal.

La mousson, qui dure normalement de juin à septembre, est essentielle à l’irrigation des plantations et à la reconstitution des ressources en eau du sous-continent indien. Mais le Pakistan n’avait pas connu de pluies aussi soutenues depuis au moins trois décennies. Dans les provinces du sud (Baloutchistan et Sind), les plus touchées, les pluies ont été jusqu’à quatre fois supérieures à la moyenne des 30 dernières années. Padidan, une petite ville du Sind, a reçu l’équivalent de 1,75 m de précipitations depuis juin.

«Si vous survolez ce paysage, vous ne voyez aucune terre sèche, vous ne voyez que des kilomètres de champs inondés, de villages anéantis», a indiqué la ministre du Changement climatique, Sherry Rehman.