Comprendre la Zakat, l’Aumône légale en Islam

Qu'est-ce que la Zakat et à quoi sert-elle ?

La Zakat ou l’Aumône légale est le troisième pilier de l’Islam. C’est une aumône obligatoire que tout musulman, ayant une valeur du Nissab pendant une année, doit verser. Elle a pour but d’aider les plus démunis de la société et de purifier ses richesses. Ainsi, la Zakat encourage la générosité et la charité et constitue à la fois un acte de piété et une purification de ses biens.

À ne pas confondre avec Zakat al fitr, que le musulman doit donner à la fin du mois de Ramadan, et l’aumône surérogatoire que la personne est libre de donner selon ses désirs.

La différence entre Zakat et Sadaqa

La Zakat et la Sadaqa sont des pratiques religieuses musulmanes qui consistent à donner une partie de ses biens à des personnes dans le besoin. Cependant, la Zakat est une forme obligatoire de charité imposée par Dieu, alors que la Sadaqa est un acte volontaire de générosité. La Zakat est calculée en fonction du montant des biens et des revenus d’une personne et est un pourcentage spécifique qui doit être donné chaque année. La Sadaqa, par contre, est une donation volontaire dont le montant et le mode de don sont laissés à la discrétion de la personne.

Qu’est ce que le Nissab ?

Le Nissab est le seuil minimum de richesse à partir duquel la Zakat est obligatoire. Si votre patrimoine est égal ou supérieur à la somme minimale définie par le Nissab, vous êtes tenu de payer la Zakat Al Maal, représentant 2,5 % de la valeur de vos biens détenus depuis un an.

Le Nissab est généralement indexé sur le cours de l’or, il est fixé à 85 g d’or pur ou son équivalent en valeur monétaire. Si on se réfère au cours de l’argent, il équivaut à 595 grammes d’argent.

Le montant du Nissab 2023-2024

Le seuil du Nissab pour l’année 1444/H (2022/2023) a été fixé à la somme de 4496 euros. (85 g x 52,88 euros (moyenne annuelle du prix de l’or))

La différence entre la Zakat et le Nissab

La Zakat et le Nissab sont deux termes qui sont souvent confondus. La Zakat est une aumône qui oblige les musulmans aisés à donner un pourcentage (2,5%) de leurs biens à des œuvres caritatives pour aider les personnes dans le besoin. Le Nissab est le montant minimum à partir duquel la Zakat est due. Il est calculé en fonction du prix de l’or et de l’argent, et est différent selon chaque pays.

Qui paie la Zakat ?

Si vous êtes musulman et possédez un minimum de richesse assujettie à la Zakat (le nisab) pendant au moins un an lunaire, alors la Zakat est une obligation pour vous. Dans le cas contraire, elle n’est pas obligatoire.

Les règles de la Zakat

Les personnes qui répondent aux critères suivants ont l’obligation d’effectuer la Zakat :

1. Être musulman

L’islam est une condition d’obligation de la Zakat. Le non-musulman n’est pas tenu de payer la Zakat car c’est un acte de dévotion et d’obéissance à Allah. Dans un hadith de Mu’adh ibn Jabal :

« Appelle-les à attester qu’il n’y a de divinité digne d’adoration qu’Allah et que Muhammad est le Messager d’Allah — puis il cita la prière — et s’ils t’obéissent en cela, apprends-leur qu’Allah leur a imposé une aumône prise de leurs riches et donnée à leurs pauvres. »

2. Posséder le Nissab

Il faut que la valeur des biens en votre possession soit égale ou supérieure au Nissab pour être assujetti à la Zakat. Le Nissab est le montant minimum légal à partir duquel vous devez payer la Zakat. Si vous possédez une somme inférieure à cette limite, alors il n’y a aucune Zakat à payer.

3. La continuité du Nissab

Le prélèvement de la Zakât n’est pas obligatoire sur la part du spéculateur avant la répartition de l’argent.

4. L’écoulement d’al-hawl

Il faut attendre un an avant de payer la Zakat sur l’or, l’argent, la monnaie, les biens commerciaux et les animaux du cheptel. Cependant, la Zakat sur les céréales, les fruits, ce qui sort de terre, la production des pâturages et les bénéfices doit être acquittée sans attendre l’écoulement de l’année lunaire.